Lors de la lessive quotidienne, il peut arriver de rencontrer un petit accroc qui rend nos vêtements pas tout à fait comme nous le souhaitons.

Les taches, les auréoles ou les salissures tenaces sont à l’ordre du jour. Même les chemises ne semblent pas sortir indemnes du jaunissement ou de la détérioration .

Ceux qui les utilisent souvent, pour le plaisir ou pour le travail, le savent bien : les cols et les manchettes sont les plus touchés. Et si nous avons une chemise blanche, c’est encore plus visible !

Aujourd’hui, nous souhaitons répertorier les meilleures méthodes pour éliminer efficacement les taches sur les cols et les poignets de chemise . Commençons!

NB : nous vous conseillons de lire attentivement les étiquettes des chemises avant de commencer le lavage proprement dit, afin de ne pas les abîmer.

Bicarbonate et peroxyde d’hydrogène

Cette méthode est très simple et peu onéreuse, elle vous permettra aussi de bien enlever les taches aussi bien sur les poignets que sur les cols qui, au contact des crèmes, des salissures et de la sueur , présentent des auréoles vraiment disgracieuses.

Tu auras besoin de:

  • bicarbonate de sodium
  • peroxyde d’hydrogène
  • liquide vaisselle (facultatif)

Dans un bol, ajouter un peu de bicarbonate de soude et ajouter progressivement l’ eau oxygénée , de manière à former une pâte épaisse .

Si vous souhaitez renforcer son action dégraissante , ajoutez 1 goutte de liquide vaisselle écologique .

Prenez la chemise , vaporisez un peu d’eau en direction du col, à l’aide d’une cuillère à café, étalez toute la pâte sur le col et les poignets. Si vous avez une brosse à dents souple, vous aurez la possibilité de mieux la répartir.

Laissez agir quelques minutes, puis vous pourrez procéder au lavage habituel, même en machine à laver. Le bicarbonate combiné à l’action du peroxyde d’hydrogène aura une action blanchissante et détachante.

Attention : cette méthode est particulièrement adaptée aux chemises blanches , compte tenu des propriétés blanchissantes de l’eau oxygénée.

Savon de Marseille

Les taches peuvent être tenaces ou plus anciennes, une aide supplémentaire est donc nécessaire.

Le bon vieux savon de Marseille ou le savon solide naturel peuvent nous aider à cet égard. Après avoir passé la pâte de bicarbonate de soude et laissé agir, comme dernière étape on peut passer un peu de savon solide.

Le savon de Marseille est dégraissant mais sans être agressif, donc excellent pour ne pas abîmer les collerettes de la machine à laver.

Percarbonate de sodium

Très souvent, lavage après lavage, nos chemises perdent leur blancheur et leur brillance.

Mais à cet égard, un remède écologique et très efficace peut nous aider : le percarbonate de sodium. Il se présente sous la forme d’une poudre blanche et ne doit pas être confondu avec le perborate de sodium (qui présente des niveaux élevés de toxicité pour l’environnement).

Il a des propriétés détachantes et redonne leur blanc naturel aux vêtements . Ainsi, en l’utilisant lorsque nous lavons nos chemises, nous pouvons aider à éliminer les taches sur les poignets et les cols .

Il peut être utilisé aussi bien à la main qu’en machine à laver , à condition qu’il soit combiné avec de l’eau chaude , qui active le percarbonate. En général, la dose idéale est celle d’un gobelet doseur à chaque lavage ou trempage dans une bassine d’eau chaude.

Chemises colorées

Pour les chemises colorées, nous devons nous arrêter un instant. Si nous utilisons des méthodes trop agressives, nous risquons à la fois d’abîmer les fibres et en même temps de décolorer la couleur.

Pour cette raison, même un prétraitement avec un simple savon à vaisselle peut être une aide valable pour éliminer les taches sur les cols et les manchettes .

Alternativement, nous pouvons utiliser une solution d’eau et de vinaigre . Le vinaigre, qui peut être blanc ou de pomme , a des propriétés détachantes mais a la capacité de fixer les couleurs.

Avertissements

N’oubliez pas de lire attentivement les étiquettes avant d’utiliser les remèdes indiqués. Nous vous conseillons également d’essayer dans un coin caché pour vérifier que les fibres tolèrent le remède.