De plus en plus de personnes se passionnent pour le monde de l’horticulture et envisagent d’en faire un dans leur propre jardin ou même sur leur balcon. En effet, pour avoir quelques plants d’herbes aromatiques ou une petite source de laitue et de tomates, il ne faut pas nécessairement de grandes parcelles de terre et même ceux qui vivent en appartement peuvent essayer de faire pousser quelques beaux plants. Si nous irriguons constamment en fonction des besoins de la plante et si nous parvenons à maintenir le sol en bonne santé, nous ne devrions pas avoir de problèmes particuliers. Mais tôt ou tard, vous devrez faire face à une certaine invasion d’insectes et de nuisibles : ne vous découragez pas, même les professionnels se battent quotidiennement pour éradiquer les maladies des plantes les plus courantes ! Dans cet article, voyons comment fabriquer un bon répulsif naturel, sans utiliser de pesticides ou d’autres produits toxiques et nocifs.

Surtout si nous allons cultiver des légumes et des herbes que nous utiliserons probablement en cuisine et qui finiront dans nos assiettes, nous devons nous assurer que nous n’utilisons pas de substances toxiques pour tenter de résoudre le problème des insectes. Optons toujours pour une solution biologique. L’ail, par exemple, est un excellent allié naturel du jardin et, s’il est utilisé intelligemment, il peut donner d’excellents résultats. Nous pouvons préparer deux types de répulsifs naturels avec de l’ail : une infusion non diluée, utile contre les pucerons et les acariens, et un macérat d’ail dilué dans de l’eau qui peut être utilisé comme fongicide naturel.

Les propriétés de l’ail :

L’ail possède plusieurs propriétés antibactériennes – il contient notamment une substance antibiotique naturelle appelée “allicine”, qui le caractérise également par une forte odeur. Cette substance est précisément celle en mesure de combattre les champignons et les parasites ; pour en tirer le meilleur parti dans notre jardin, nous utiliserons des gousses d’ail hachées, concassées ou pressées (nous n’utiliserons jamais de gousses d’ail entières).

Infusion d’ail non diluée (utile contre les pucerons et les acariens) : écrasez 75 g d’ail et faites-le infuser dans 10 litres d’eau chaude pendant 5 heures. Une fois l’infusion obtenue, vous pouvez la pulvériser non diluée sur vos plantes à intervalles réguliers (tous les 3 jours par exemple), toujours aux heures les plus fraîches de la journée. C’est un excellent pesticide, qui chasse les insectes en général, et en particulier le puceron noir et l’araignée rouge.

Ail macéré dilué dans 10 litres d’eau (fongicide naturel) : hachez 500 g d’ail et laissez-les macérer dans un récipient (de préférence en terre cuite) avec 10 litres d’eau, pendant 24-48 heures. Vous pouvez ensuite l’utiliser dilué dans 10 litres d’eau additionnels : vaporisez-le sur le sol de votre jardin pour prévenir la formation de maladies fongiques, comme le mildiou. Les intervalles d’administration du macérat peuvent être d’une semaine et doivent être réguliers.